× Home Voyages Les chemins de Saint Jacques Pèlerinages en Allemagne Réflexions sur le pèlerinage
Kinzigtäler Chemin de Saint-Jacques symbole du coquillage
Lossburg - Schutterwald, Aperçu Lossburg - Schenkenzell Schenkenzell - Wolfach Wolfach-Haslach Haslach - Zell am Harmersbach Zell am Harmersbach - Gengenbach Gengenbach Gengenbach - Schutterwald Offenbourg
histoires points intéressants Quoi de neuf ?
  ☰ sélection Flagge deutsch Drapeau français

An der kleinen Kinzig

Nous quittons Schenkenzell (365 m) et suivons la petite Kinzig.


Bauernhof

Ferme du Gallenbächle


monastère de Wittichen

Wittichen Monastère

Le monastère de Wittichen a été fondé en 1324 par la bienheureuse Liutgard en tant qu’ermitage du Tiers ordre. En 1325, 34 Clarisses s’installent dans le monastère neuf, qui est élevé au rang d’abbaye en 1402. Vers 1500, les comtes de Fürstenberg ont acquis le patronage avec droit de bailliage sur le monastère. 1663-1681 : reconstruction du monastère après un incendie. 1802 : abolition du monastère par les princes de Fürstenberg. 1858 : démolition des bâtiments du monastère, à l’exception de l’église et du long bâtiment.


Wittichen

Un musée a été créé dans les anciennes écuries du monastère (depuis 1992). Aujourd'hui, il s'agit d'une maison à colombages classée et décorative.


Wittichen

Lors de la rénovation en 1979/80, après que le prince l'ait donné à la paroisse par un contrat de donation, le "Lange Bau" a été transformé en un appartement paroissial avec une salle paroissiale. Le centre paroissial à l'étage inférieur est resté. A l'étage du milieu se trouvent deux grands appartements autrefois occupés par le pasteur et sa gouvernante. Ils ne sont plus nécessaires.


Altarbild
×

Sur le côté gauche de l'autel se trouve saint François d'Assise et sur le côté droit, la bienheureuse Luitgard de Wittichen avec l'ostensoir. Cliquez pour agrandir l'image.

Hl. Luitgard, Klostergründerin

Reliquie
×

La photo de la tombe de la fondatrice la montre sous la croix. Jésus lui parle (bande biblique) : "Luitgard, ici tu me construiras une maison."

Sur la petite photo (qui peut être agrandie par un clic de souris), vous pouvez voir une relique de la bienheureuse Luitgard.


Wittichen

Marie et Jésus, Jean et Marie Madeleine, Pietà agrandie dans l'église du monastère


Bauernhof

Après le monastère de Wittichen (465 m), le chemin de Saint-Jacques continue à monter et passe devant cette ferme.

Ensuite, il monte très abruptement dans la forêt jusqu'à 805 m !


Weg nach St. Roman

Arrivé sur la hauteur, il va plus ou moins même jusqu'à St..


Teufelstein

Teufelsstein ( La pierre du diable )

Un bloc de grès rouge d'environ 6m3 de contenu sur la selle entre Allmendhöhe et Weberhöhe (monument naturel).

La légende suivante l'entoure : Lorsque l'église de pèlerinage romaine a été construite, le diable était tellement enragé qu'il a voulu jeter le bâtiment avec une grosse pierre. Puis le Seigneur Dieu est venu et a marqué la pierre de deux croix. Bien que le diable ait fait tous les efforts possibles, comme le montrent encore aujourd'hui ses empreintes digitales, il n'a pas pu soulever la pierre.


St. Roman

Saint Roman est en vue.


St. Roman

Le village de montagne St-Romain est un lieu de pèleri-nage. Le saint patron de l’église, St-Romain, serait en mesure d’aider les filles qui veulent se marier à trouver un homme. Tant de jeunes filles et de filles plus âgées ont toujours été attirées par la petite église de mon-tagne le 9 août, le jour du patron. Elles ont toutes fait confiance à la justesse de l’ancien pèlerin qui disait : « Si vous cherchez un homme, allez à Saint Romain. »

L’église actuelle a été reconstruite et agrandie en 1922, la tour date de 1902. La partie la plus ancienne est un tabernacle néogothique de 1841. Le plafond de l’église porte les symboles héraldiques des fermiers romains qui ont contribué à la construction de l’église.

Selon les lexiques théologiques, il y a 5-6 saints avec le nom de Romanus. On vénère à Saint Romain le martyr qui fut décapité à Rome en 258 lors de la persécution des chrétiens par l’empereur Valérien. Les tableaux re-présentent Romanus principalement comme soldat avec une lance et un bouclier. Il porte une feuille de palmier comme symbole et une épée comme instrument de son martyre


Kinzig

Après la descente, nous traversons la Kinzig, passons de l'autre côté de la vallée et montons à la Jakobskapelle ( Chapelle Saint-Jacques ).


St. Jakob

Chapelle Saint-Jacques

La chapelle St-Jacques avec la maison du sacristain à côté se trouve dans les bois sur le versant avant Wolf-ach. Depuis des siècles, la chapelle est une attraction pour les pèlerins. Les stations du chemin de croix mè-nent à la chapelle. La fête de St-Jacques attire beau-coup de monde. Il y a une légende sur l’origine du lieu :

A la fin du Moyen Age, une statue en bois a été décou-verte en abattant un arbre ; on peut la voir dans l’église jusqu’à présent. En 1433, un ermite nommé Conrad von Kalbs construisit une chapelle à l’endroit où la statue en bois fut trouvée. La chapelle fut détruite vers 1540 pen-dant la Réforme.

Il fallut plus de 100 ans avant que la chapelle ne soit reconstruite en 1660. L’inauguration a eu lieu le jour de la fête de St-Jacques en 1664.


St. Jakob a l'intérieur

L’ancien icône, perdu après la confusion de la Réforme, fut bientôt redécouvert dans un puits. Déjà dans l’année de la consécration, en 1664, une confrérie avec l’apôtre Jacques comme saint patron a été fondée. Le but de la confrérie était de prier pour une bonne mort « pour les frères et sœurs étant en danger de mort ». Déjà en 1680, la chapelle fut démolie et remplacée par une cha-pelle encore plus grande. Elle a été consacrée en 1685. St-Jacques est représenté trois fois dans la chapelle : au sommet de la croix sur le chlocher, sur la façade extérieure sous une sorte de chaire au-dessus d’un por-tail en arc en plein cintre, et enfin au retable à l’autel.


Stèle de la voie de Saint Jacques


Jakobusweg
×

A travers la forêt, l'itinéraire suit le Jakobusweg en descendant vers Wolfach.


Nous atteignons Wolfach. Dans la rue principale, près de la fontaine, il y a une statue de Népomucène.


Notre "auberge de pèlerins", le Gasthof Hecht.


Rue principale avec l'hôtel de ville

Finger

touchez l'image avec la souris !