× Home Voyages Les chemins de Saint Jacques Pèlerinages en Allemagne Réflexions sur le pèlerinage
Kinzigtäler Chemin de Saint-Jacques symbole du coquillage
Loßburg - Schutterwald, Aperçu Loßburg - Schenkenzell Schenkenzell - Wolfach Wolfach-Haslach Haslach - Zell am Harmersbach Zell am Harmersbach - Gengenbach Gengenbach Gengenbach - Schutterwald Offenbourg
histoires points intéressants Quoi de neuf ?
  ☰ sélection Flagge deutsch Drapeau français

Hansjakobweg (Chemin de Hansjakob)

Le « Hansjakobweg », sur lequel nous marchons actuel-lement, porte le nom de Heinrich Hansjakob (1837-1916), prêtre et écrivain badois, qui nous a donné des descriptions intéressantes de la vie quotidienne rurale et bourgeoise. Dans son livre « Im Paradies », il y a dans un poème une référence aux pèlerins de St-Jacques :
Nous voulons partir en voyage,
loin, très loin, très loin, très loin,
dans un endroit inconnu,
au tombeau de Saint Jacques,
comme est appelé le lieu.

Wolfach Gassensteg
×

Il y a une statue de Népomucène de 1756 magnifiquement restaurée (novembre 2019) à Wolfach sur la passerelle de l'allée au-dessus de la rivière Kinzig.


Une fontaine de fous de l'autre côté de la passerelle


Le château de Fürstenberg dans la ville de Wolfach en Forêt-Noire.


Nous marchons sur la piste cyclable en direction de Hausach.


Le manoir de Hausach, un bâtiment baroque datant de 1760, abrite aujourd'hui le musée municipal.


Le puits de Saint-Jacques à l'église du village


Dorfkirche:

L’église du village de Hausach a été fondée par les seigneurs de Wolfach à la fin du XIe siècle. Seules quelques parties de l’église romane sont encore con-servées aujourd’hui. L’intérieur de l’église était décoré de fresques. Sur le mur ouest, par exemple, vous pou-vez voir les restes d’une représentation du Jugement dernier. En 1515, l’église a été reconstruite dans le style gothique. Un autel gothique à deux ailes sous une voûte en treillis décorait la salle du chœur. Au XVIIIe siècle, deux autels latéraux baroques ont été ajoutés à l'église : à gauche l’autel du chapelet, à droite l’autel en l’honneur de Sainte Anne, patronne des mineurs d’argent de la Forêt-Noire. Dans une niche murale à côté de la chaire, il y a une représentation du Saint-Sépulcre.


L'église du village (Dorfkirche) vue depuis le cimetière.


Maintenant, elle monte vers le Croix de Saint-Jacques (Jakobuskreuz). Ici, vous pouvez poser une pierre.


En route dans le paysage vallonné


Dans la forêt, elle descend.


Mühlenbach en vue.


Premières maisons à Mühlenbach


St. Afra

L’église au centre de Mühlenbach est dédiée à Sainte-Afra. Selon la légende, Afra, fille du roi de Chypre, est venue à Augsbourg vers le milieu du IIIe siècle avec sa mère Hilaria. A Augsbourg, elle vivait de la prostitution, dépendant tout le temps de ses clients. Lorsque la per-sécution des chrétiens a éclaté sous l’empereur Dioclé-tien, l’évêque Narcisse a cherché refuge dans sa mai-son. Celui-ci convertit Afra au christianisme et la bapti-sa. Elle a courageusement confessé sa foi aux temps de persécution des chrétiens ; c’est pour ça qu’elle a été condamnée à mort par le feu et a été brûlée vers l’an 304. La sainte Afra est donc appelée à l’aide contre le feu et les incendies.

Sur l’autel du côté droit se trouve une statue de saint Jacques.


Haslach

Dans l’un des plus anciens registres de baptême de la commune de Haslach, on peut lire que le 11 mars 1610, les fils des « Hosenstrickler », Laux Schierer et Hanβ Dolden, partirent en pèlerinage à Santiago. Puisqu’il n'y a pas d’autres remarques en plus, nous pouvons sup-poser que les deux jacquets sont revenus sains et saufs.

Sur le chemin, nous passons devant la chapelle du moulin, qui a été complètement reconstruite en 1990. A l’intérieur de la chapelle se trouve une statue de Saint-Jacques.

(Foto: Wikipedia)